dimanche 9 octobre 2011

4. L’Îlot Berthelot

1970 : Six petites maisons de l’îlot résistent à la démolition due au réaménagement de la colline Parlementaire. Ses habitant-e-s se défendent de toutes les menaces d’expropriation pendant près de 20 ans.

Présenté par Robin Couture, ex-squatteur et Hélène Nazon, ex-squatteuse.

3657-1-04_ilot_berthelot.mp3 (4:00 minutes)
Pourtant, des entreprises puissantes acquièrent les terrains : Atlific, Urdev, 2551-4225 Québec. Toutes se heurtent à des campagnes de lettres, conférences de presse, auditions à la Régie du logement, manifestations et lignes de piquetage.

En 1989, en campagne électorale, Jean-Paul l’Allier s’engage à protéger la fonction résidentielle de l’îlot. La ville en devient propriétaire. Trois ans plus tard, il trahit sa promesse et souhaite construire une tour de huit étages. Ce projet restera lettre morte faute de fonds. L’Allier impose un moratoire sur l’îlot.
La situation étant toujours précaire, le Compop tient une réunion en 1995. Les locataires, le comité et le groupe de ressources techniques SOSACO décident de faire une coop d’habitation. La Ville cède quatre maisons tout en conservant une partie.
En 2002, le Compop occupe le 920 De La Chevrotière. L’expérience se prolonge tout l’été dans ce qui devient un squat autogéré. L’infokiosque la Page Noire y apparaît. En 2004, le groupe Casot renonce à son projet de condos de luxe. On ne construira que du logement social : la coopérative l’Escalier est née.


Passage de la Résistance
Agrandir le plan

Pour en savoir plus


Reportage sur la Coop à VOX

Aucun commentaire:

Publier un commentaire