dimanche 9 octobre 2011

1. Le Sommet des Amériques

2001 : Du 20 au 22 avril, 34 chefs d’État de tous les pays des Amériques, sauf Cuba, se rencontrent à huis clos à Québec. Ils discutent de la création d’une zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA). Ce traité néolibéral vise à supprimer toute entrave au commerce et à libéraliser les services publics.

Présenté par Nicolas Lefebvre Legault, du Comité Populaire Saint-Jean-Baptiste.

3657-1-01_sommet_des_ameriques.mp3 (4:32 minutes)

Le Compop s’implique activement avec des grandes coalitions antimondialisation de Québec : la CASA et OQP 2001. Avant le Sommet, il organise une assemblée publique d’information et une manifestation qui prend la forme d’une marche funèbre symbolisant la mort des droits et libertés. Le 20 avril, toujours à l’initiative du Comité populaire, la rue Saint-Jean est proclamée « zone festive non violente ».
Pendant le Sommet, le Faubourg devient un véritable champ de bataille. Il est divisé par une gigantesque clôture de sécurité, surnommée le mur de la honte, qui sera abattue près du Parc de l’Amérique Française. D’un côté, des militant-e-s venant du monde entier déterminé-e-s à faire échouer les négociations, de l’autre, les policier-e-s, un arsenal répressif sophistiqué et les chefs d’État.

Les habitant-e-s du quartier sont intoxiqué-e-s par les gaz lacrymogènes qui sont copieusement utilisés par les policier-e-s. Les logements restent imprégnés de l’odeur pendant des mois, mais c’est la solidarité du quartier envers les altermondialistes qui marquera les esprits.

Parc de l’Amérique Française

Agrandir le plan

Pour en savoir plus

Aucun commentaire:

Publier un commentaire